4/02/2007

Sarkozy : on nait suicidaire

Un faute de jugement qui en dit long sur la politique de N. Sarkozy1 au sujet du suicide :

1- on nait suicidaire

2- c’est une fragilité qui échappe à l’environnement, aux parents

3- donc : si un jeune se suicide, « ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés ! »

C’est une erreur absolue car :

- quel le scientifique peut prétendre connaître le gène du suicide ?

- comment une personne pourrait-elle ignorer ce que son entourage lui dit ?

- est-il possible que ce que lui dit son entourage puisse n’avoir aucun effet ?

La conséquence politique est plus grave qu’une simple erreur de jugement : si le suicide est génétique, n’y a-t-il pas là le risque de laisser ces personnes en plan sous prétexte que contre les gènes, il n’y a rien à faire ?

Extrait de l'entretien rapporté dans Philosophie magazine

M.Onfray : « Il y a beaucoup de choses que nous ne choisissons pas. Vous n'avez pas choisi votre sexualité parmi plusieurs formules, par exemple. Un pédophile non plus. Il n'a pas décidé un beau matin, parmi toutes les orientations sexuelles possibles, d'être attiré par les enfants. Pour autant on ne naît pas homosexuel, ni hétérosexuel, ni pédophile. Je pense que nous sommes façonnés non pas par nos gènes, mais par notre environnement, par les conditions familiales et socio-historiques dans lesquelles nous évoluons ». N.Sarkozy : « Je ne suis puis d'accord avec vous. J'inclinerais, pour ma part, à penser qu'on naît pédophile, et c'est d'ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a 1200 ou 1300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable. Prenez les fumeurs : certains développent un cancer, d'autres non. Les premiers ont une faiblesse physiologique héréditaire. Les circonstances ne font pas tout, la part de l'inné est immense ».

1- « Confidences entre ennemis », entretien entre Nicolas Sarkozy et Michel Onfray, lu dans Philosophie Magazine, avril 2007, propos recueillis par Alexandre Lacroix et Nicolas Truong

12 commentaires:

dana hilliot a dit…

terrifiant

La vulgate génétique au service de la défense maniaque.

(je ne donne pas cher des disciples de Freud au cas où ce monsieur Sarkozy était élu)

Nicolas a dit…

C'est édifiant... Même Jean-Marie Le Pen pense que Sarkozy a dû se tromper !!!
Ce qui se cache derrière tout cela est encore plus sournois, à mon sens : la question parle de suicide, mais aussi de sexualité. Et c'est là que la réponse de Sarkozy est terrifiante : une partie des jeunes qui se suicident, en France, le font en raison de leur orientation sexuelle, et de l'inadéquation entre celle-ci et l'environnement, l'éducation, etc.
Penser que ces jeunes se seraient suicidés de toute manière amène à refuser toute évolution de la société vers une plus grande acceptation de l'homosexualité. Cela n'est évidemment qu'un exemple, mais...

Lenore a dit…

Terrifiant, ça va malheureusement dans le sens de sa politique de suivi des enfants...

patxol a dit…

Petite démonstration par l'absurde :
Supposons que le suicide soit inscrit dans un gène.
Il est donc transmit génétiquement.
Or la plus part des suicidés n'ont pas encore procréé.
Le nombre de suicides en France devrait donc diminuer...

Anonyme a dit…

Sarko a du aimer Minority Report. De là à dire que que tous les criminels le sont de naissance n'y a qu'un pas...

Anonyme a dit…

pascale

affligeant, terrifiant ou voir totalement stupide en tout cas ces propos montrent la méconnaissance qu'à Nicolas Sarkozy du sujet.
pour in fo voici ce que l'on trouve sur son site officiel dans son projet présidentiel à propos du suicide: "Si je suis élu président de la République, je veux donner des moyens à la recherche, je veux spécialiser les services sur ces questions-là et ceux qui sont malades de dépression ou de stress ou de mal-être ou mal-vivre, n’ont pas à être culpabilisés. Ils portent, quand on a une maladie organique, quand on a une fracture, on va chez le médecin pour se faire soigner, quand on est dépressif, parce que la vie est dure, parce qu’il y a de la pression, parce que c’est lourd à porter tout ça. Il faut faire un grand plan national pour aider ces millions de gens à vivre c’est une question d’humanité."

où est la vérité?

Anonyme a dit…

Des fois, j’ai vraiment peur.

http://chauvesouris.wordpress.com/

[...]On comprend mieux maintenant la généralisation des prélèvements et fichages ADN [1], la stigmatisation des populations criminogènes, et toutes les dérives ultra-sécuritaires de ces dernières années. On retiendra spécialement la volonté de détecter les futurs délinquants dès la maternelle.[...]

Anonyme a dit…

bien très bien, puisque c'est dans les gènes alors deux solutions:
on enferme, on tue les 'futurs' pédophiles à la naissance? je comprend mieux son idéé de faire passer des tests aux enfants de 3ans... à quand le rétablissement de la peine de mort? heureusement que Chirac l'a fait inscrire dans la constitution.
les gènes sont responsables donc les individus irresponsables de leurs actes... un bon moyen de vider les prisons
de meme si les gens se suicident c est génétique... alors à quoi aider les dépressifs? les psy ne servent à rien!
terrifiants propos de N. Sarkozy. si Lepen avait tenu de telles paroles il y a 10ans ca n'aurait pas été une polémique mais un scandale!
et puis le terrorisme, le nazisme c'est dans les gènes aussi?!!!!!!
quand je pense que cet espèce de nain de la pensée risque d'être président... je suis outrée, et desespérée.

Thierry a dit…

Evidemment, sa position est simpliste et probablement erronnée.

Mais l'erreur qu'il commet sans doute est intéressante et son exemple concernant les fumeurs - qui modère en fait sa position - difficilement réfutable.

Surtout, vous tous qui le condamnez n'avez aucun moyen scientifique de réfuter son jugement, car il est rigoureusement impossible de déterminer les causes d 'un suicide ou l'origine de la pédophilie.

Exemple: dans la pédophilie, on parle souvent de "l'exemple familial", et on considère que c'est la vision de cet exemple, ou le fait d'avoir été abusé dans son enfance, qui mène à la pédophilie... Mais, pour les mêmes raisons, on pourrait aussi privilégier des raisons génétiques. Bref, vous êtes au fond comme lui, vous n'en savez rien. Et vous pensez tous que vous détenez la vérité. N'allez pas invoquer la science, elle ne vous apportera pas grand chose en l'espèce.

laurent a dit…

bientôt, il nous affirmera qu'on trouve plus de gène du suicide, de la violence, de la pédophilie, etc... dans telle ou telle ethnie.

Daniel a dit…

Des resultats récents tendent à laisser penser que les 2 pourraient avoir raison

Les gènes transmis peuvent être altérés par l'environnement

à la naissance et par la suite

Tout cela est fort complexe et mérite une analyse plus poussée que les raccourcis en debut de cette note à mon avis

voir: http://danielbroche.typepad.com/daniel_broche/2007/04/gntique_et_envi.html

kamisto a dit…

Je crois qu'il y a une question toute simple à poser à Nicolas Sarkozy pour lui faire prendre conscience de l'absurdité de ses propos :
" Comment vous faites vous à l'idée que votre fils Louis est peut-être né suicidaire, homosexuel, ou pédophile ?... "